Burn out, harcèlement moral : quand dire stop ?

Identifier un Burn-out et y remédier

Le Burn out est un terme que l’on entend de plus en plus fréquemment. Nombreux-ses- sont ceux ou celles qui accumulent une trop grande charge de travail ou font les frais d’une politique de management basée sur la performance. Les conditions de travail du salarié se dégradent alors.

Le burn out est l’un des symptôme de cette dégradation des conditions de travail. Il s’agit d’un épuisement professionnel lié au stress.

Face à cette situation de grande fatigue, il est important de réclamer une visite médicale ou à minima de consulter son médecin traitant.

Votre corps vous indique en effet qu’il ne peut plus suivre le rythme que vous lui avez infligé. Il est alors important de réorganiser sa vie et de prendre du recul.

Rq : si le burn out ne figure toujours pas sur le tableau des maladies professionnelles. Cependant, votre burn-out pourra être considéré comme maladie professionnelle après étude par une commission. il suffit d’en faire la demamde auprès de la CPAM dans un délai de 15 jours après vitre arrêt de travail.

Harcèlement moral

Le harcèlement moral peut être à l’origine d’un burn out mais ce n’est systématique.

Il est encadré par le Code du travail (L1152-1) et par le Code pénal (222-33-2).

Le Code du travail interdit à l’employeur, un superviseur ou même un collègue de travail n’ayant aucun lien hiérarchique avec le salarié de lui faire subir des agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel

Face au harcèlement le salarié doit en discuter avec le DRH ou un représentant du personnel. L’employeur a en effet l’obligation d’assurer la sécurité des salariés. Ainsi, en l’absence de réaction face à cette situation, sa reponsabilité pourra être engagée. D’autre part, le salarié pourra réclamer une réparation devant le Conseil de prud’hommes compétent.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s